Test : Secrid Cardprotector

Après avoir vu cette scène du film Crazy Stupid Love, je me suis dis qu’il était peut-être temps de changer de portefeuille.

J’abuse, il n’était pas à velcro, c’était un portefeuille standard de chez Herschel.

Mais quand on possède un grand portefeuille, on a envie d’y ranger un tas de choses inutiles, comme des tickets de caisse. De plus quand on est habillé léger l’été, rien de plus ennuyeux que d’avoir son portefeuille qui déforme la poche de son pantalon (ce qui peut vous faire passer pour un pervers) ou qui manque de tomber de son short. C’est dans cette optique que je me suis décidé à acheter un porte-cartes.

C’est un Secrid

Secrid est une marque hollandaise, dont la génèse remonte à 20 ans en arrière, qui propose un grand nombre de porte-cartes et de portefeuilles pour lesquels elle a gagné plusieurs prix. Souhaitant allier minimalisme et sécurité, ils ont lancé leur premier modèle, le Cardprotector, en 2009. C’est ce modèle que je vais vous présenter maintenant.

Le Cardprotector, composé d’un revêtement en aluminium, offre une protection anti-RFID, affiche un poids léger de 48 grammes et permet de stocker entre 4 et 8 cartes. Je l’ai choisi marron mais il est disponible dans une trentaine de coloris et motifs différents.

Au quotidien, j’y embarque ma carte vitale, deux cartes bancaires, ma carte de transport et ma carte d’identité (ma nationalité belge me permet d’avoir, en plus d’une résistance à l’alcool tout à fait convenable, une carte d’identité au format carte de crédit).

Occasionnellement, j’ai également pu y placer des cartes en carton fin. Je n’ai encore donc jamais rencontré de cas où le manque de place s’est fait sentir. Malheureusement, le porte-cartes ne pourra pas accueillir les cartes d’identité française ou les permis de conduire roses (pas en un seul morceau en tout cas).

À la carte

Le Cardprotector est aussi équipé d’un mécanisme d’éjection permettant à vos cartes de sortir de leur étui, en décalé, afin de pouvoir en utiliser une en particulier. Après plus d’un an d’utilisation, le mécanisme ne présente pas de signes de fatigue même s’il arrive que le décalage entre les différentes cartes ne soit pas toujours parfait.

Si, contrairement à moi, vous aimez avoir du liquide sur vous, la marque propose de jolis bandeaux élastiques permettant de ranger des billets, en les plaquant contre le porte-carte, ou pour sceller deux Cardprotector ensemble. Si vous souhaitez sacrifier sa petite taille pour avoir plus d’option de stockage, le Slide, combiné au porte-cartes, permet de stocker de petits objets personnels ou de la monnaie.

Moneyband Skyscraper
Le Slide pour ranger de la monnaie

Verdict

C’est un grand oui pour le Cardprotector ! Esthétique et modulable, il prend très peu de place dans une poche, permet facilement de sortir ou de ranger ses cartes et est beaucoup plus pratique à transporter qu’un portefeuille.

Secrid Cardprotector
Le Secrid Cardprotector en marron

Si vous ne trouvez pas votre bonheur chez Secrid, jetez un œil à la marque Ögon qui propose un peu plus de choix de modèles sur leur site officiel.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *