Test : L’imperméable Rains Long Jacket

J’ai récemment déménagé dans une région froide, le genre de région où la pluie tombe à l’horizontal pour bien te mouiller sous le parapluie. Bien décidé à me couper de la pluie et du froid, je suis parti à la recherche d’un imperméable à capuche qui ne ressemble pas à un sac poubelle. Après moultes recherches et ayant bien apprécié la matière de mon sac à dos Rains, j’ai à nouveau fait confiance à la marque.

How dare you ?

Quoi de mieux que les marques scandinaves pour trouver des vêtements de pluie ? Les mecs sont passés maîtres dans cette discipline à force de se prendre des trombes d’eau sur la tête. Dans ma quête d’une veste longue de pluie, j’ai failli me tourner vers la marque Suédoise Stutterheim qui propose ce très beau Stockholm Raincoat.

Le Stockholm Long Navy de chez Stutterheim

La seule chose qui m’ennuie ( en plus de son prix de 285 euros ) c’est le manque de transparence sur l’utilisation des PFC ( Perfluorocarbures ) dans la composition de leur textile imperméable. Les vêtements imperméables utilisent en général beaucoup de composants chimiques nocifs pour l’environnement et la santé, même si de nouveaux textiles comme le Sympatex permettent d’avoir un vêtement imperméable, recyclable et sans produits dangereux. Après si vous souhaitez vous faire pousser des branchies pour être 100% waterproof, les PFC peuvent peut-être vous aider.

Rains étant plus explicite, indiquant clairement sur son site ne pas utiliser de PFC ou de phtalates, j’ai préféré me tourner vers eux.

Test : RAINS – Long Jacket

J’ai donc choisi la Long Jacket de chez Rains en couleur Navy et ai profité d’une promotion chez Zalando pour l’obtenir au prix de 66 euros. Au déballage, elle sent un peu le poisson, histoire de rester dans le thème. Version longue de leur veste de pluie classique, elle arrive à mi-cuisse, afin de protéger un minimum votre pantalon.

Rains Long Jacket Navy

Le tissu est très léger, combinant du polyester et leur fameux polyuréthane déperlant sans perturbateurs endocriniens. L’imperméabilité est à 4000 mm/cm2 (le sac à dos était à 8000) est adapté aux averses et la veste est coupe-vent. Au niveau de la coupe on est vraiment large (surtout aux bras), je conseille donc de prendre une taille inférieure à votre taille habituelle. Pour 1m75 et 72kg, j’ai du choisir le XS/S, le S/M étant beaucoup trop large. La veste tombe bien au niveau des épaules et j’ai encore de la marge aux niveaux des bras. La coupe est droite mais ne provoque pas l’effet sac poubelle. Il n’y a pas de tissu superflu là où ce n’est pas nécessaire.

Pour cet hiver, je peux la porter sans me sentir serré par dessus une doudoune ou par dessus mon manteau long. Un très bon point pour cette coupe mais ils auraient pu clairement baisser d’une taille les tailles affichées.

Une capuche est présente, avec une étrange forme de visière de casquette sur l’avant. Je ne suis pas le plus grand fan du style mais ça a le mérite de mieux protéger votre visage. Des cordons de serrages sont présents si nécessaire.

Le col arrive sous le menton pour bien protéger votre cou. La veste est fermée par de jolis boutons pressions estampillé avec le nom de la marque. Deux poches avant, bien positionnées sont elles aussi fermées par pression. Détail appréciable, une double pression présente au bout de la manche permet de la resserrer au niveau du poignet. Utile pour l’imperméabilité, et intéressant pour le style.

Afin d’augmenter la respirabilité, deux trous d’aération sont présents sous chaque aisselle. Deux plus grandes ouvertures sur chaque omoplate, protégées par un rabat, s’assurent de laisser respirer le dos. Au bas de la veste, petit détail sympathique, une couture en queue de poisson.

Le tout est solide et étudié pour ne pas laisser passer la pluie. Evidemment, elle ne sera pas suffisante comme veste d’hiver seule et sera à mettre par dessus un autre manteau. N’ayant pas pu la porter lors de jours plus chauds, je ne sais pas si respirabilité sera suffisante pour se protéger des averses estivales sans se sentir dans un cuit-vapeur.

Alternatives

Toujours chez Rains, j’ai pu essayer leur nouveau manteau Glacial Coat qui m’a bien plu. Il est disponible en vert ou en noir.

Oui, c’est exactement comme ça que je compte le porter quand il fait 2° dehors !

Il est beaucoup plus épais et rembourré que la Long Jacket, tient beaucoup plus chaud et est encore plus imperméable. J’imagine qu’il peut vite devenir trop chaud lors de températures d’hiver acceptables et on se rapproche un peu de l’effet bonhomme Michelin de par son épaisseur.

N’habitant (pas encore ?) au Canada, j’ai préféré opter pour une option plus polyvalente : une doudoune (toujours chez Rains, le test est à venir) et la Long Jacket par dessus. En fonction des températures je pourrai jongler plus facilement entre les deux, ça prend moins de place à ranger et c’est moins cher (le Glacial Coat est affiché à 375 euros).

Verdict

Je suis très content de cette veste de pluie. La couleur bleu navy est jolie et profonde, l’assemblage respire la qualité, et plein de détails sympas sont présents ( les boutons, les aérations, la queue de poisson ). Idéale à porter au dessus d’un manteau plus chaud l’hiver, elle vous protégera de la pluie et se fondera dans une tenue habillée.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *